LE DÉSÉQUILIBRE MUSCULAIRE

Beaucoup de personnes, sportifs ou non, peuvent ne plus progresser dans leur développement musculaire, peuvent avoir des douleurs causées par un déséquilibre musculaire, dues notamment aux muscles plus faibles face aux autres et même conduire à un dysfonctionnement des articulations et donc des blessures.

Pour comprendre le déséquilibre musculaire, il faut déjà connaître la définition de l'équilibre musculaire. Le mouvement nécessite un équilibre entre: la force, la longueur et le "tonus" d'un muscle ou groupe musculaire. L'équilibre est donc défini comme la relation entre les caractéristiques musculaires cités autour d'une articulation.

LE DÉSÉQUILIBRE MUSCULAIRE

Le corps possède des muscles qui sont rattachés de chaque côté à une articulation et qui travaillent l'un contre l'autre pour contrôler ce mouvement articulaire. 

Le déséquilibre musculaire peut être défini par des différences de forces et de longueurs, lorsqu'un côté est " plus faible" que l'autre (droite/gauche ou agoniste/antagoniste). 

Le déséquilibre est "un cercle vicieux" puisque le muscle qui prend le dessus (le muscle fort) est utilisé plus régulièrement, il deviendra donc de plus en plus fort tandis que de l'autre côté, les muscles s'affaiblissent, se relâchent de plus en plus.

Dans l'idéal il ne faut donc pas laisser s'installer un déséquilibre, puisque le corps essayera de faire des ajustements pour compenser, ce qui peut entraîner de mauvaises positions (blessures...).

- Comment savoir si on a un déséquilibre musculaire ?

 

Pour reconnaître le déséquilibre, il est nécessaire d'être dans la comparaison. En effet, un muscle "fort" sera mesuré par rapport au muscle "faible".
Généralement, il est plus difficile de contracter le muscle faible par rapport au muscle fort et le déséquilibre est aussi visuel.raphes.

LE POURQUOI

Afin de pouvoir réajuster et rétablir l'équilibre, il est impératif de comprendre pourquoi, d'où vient le déséquilibre musculaire puis d'identifier les manifestations qui y sont liées (positions, mouvements, postures...) dans le but d'améliorer les facultés des muscles qui posent problème. 

Il existe différents types de déséquilibres : 

Unilatéral : Gauche/Droite , une moitié plus forte que l'autre.
Mixte : muscles plus forts et moins forts mais des deux côtés, certains muscles sont plus développés d'un côté que de l'autre.

Asymétrie structurelle : différences d'origine génétique, longueur des os et des insertions,... é

- D'où peut venir le déséquilibre musculaire?

1.  La vie, votre parcours, vos environnements, vos "prépositions, ... : 

Le plus généralement, le déséquilibre est unilatéral : en effet, si vous êtes droitier, vous aurez tendance à avoir le côté 

droit plus développé. Si dans votre parcours vous avez eu des blessures, vous avez pu compenser sur un côté lus que de l'autre, si vous avez pratiqué une activité longtemps sollicitant davantage certains muscles que d'autres ...etc.
Cela dépend grandement de l'environnement dans lequel vous avez évolué : en général, l'asymétrie va être due aux facilités que vous avez depuis l'enfance comme le fait que vous soyez droitier ou gaucher. Le fait d'être droitier ou gaucher a forcément un impact et entraîne par exemple des différences (force, coordination, mobilité, efficacité, volume ...)

2- La seconde raison est l'asymétrie d'ordre structurelle. L'asymétrie va alors être d'ordre morphologique, génétique : en effet, il va y avoir des différences de longueurs au niveau des os, des tendons par exemple, des différences d'insertions des muscles sur les os ... Ceci est évidemment non modifiable, et va forcément avoir un impact sur la croissance musculaire.

3- La troisième raison peut être la mauvaise exécution de vos mouvements en musculation. Il y a souvent une différence entre la réalité et la visualisation / l'image que l'on peut se faire de nous-mêmes...

De ce fait, un individu peut être certain d'être bien équilibré mais lorsqu'il se regarde dans le miroir, le déséquilibre est frappant.
Le côté qui prend plus de poids va aussi avoir plus d'amplitude, plis de sollicitations et donc plus de stress intense; donc plus de progrès, ce qui creuse encore plus l'écart du déséquilibre. Il est primordial de répartir le poids de façon équilibré, avec ou sans poids d'ailleurs.
 

4- Enfin, la quatrième raison peut être les blessures (importantes ou moindres), celles du passé certes ( comme expliqué dans le premier point), mais les blessures actuelles aussi. très logiquement et naturellement, le côté dénué de douleurs va compenser et prendre plus de charge, d'amplitude,...

QUELS SONT LES RISQUES D'UN DÉSÉQUILIBRE ?

- Risques de blessures 

Une études réalisées par la Tapei Physical Education College à Tawaïn chez des coaches sportifs  ( L'étude portait sur des athlètes de volley ball  et s'est concentrée sur les épaules) a montré la relation entre déséquilibre musculaire , douleurs et blessures. Le but de cette étude était d'évaluer la relation entre la mobilité de l'épaule, la force des muscles rotateurs et la symétrie scapulaire ainsi que les blessures et/ou la douleur de l'épaule chez les athlètes d'élite de volleyball.. L'association entre le déséquilibre de la force musculaire et les blessures a été statistiquement

significative. De ce fait l'étude a conclu que le déséquilibre de la force musculaire jouait un rôle important dans les blessures

-Risques de stagnation

Il est fort probable que le déséquilibre musculaire vous empêche de progresser. En effet, le corps recherche et recherchera toujours l'équilibre. De ce fait, (notamment antagoniste,...), si un muscle a davantage de puissance et de force que son double symétrique, le muscle le plus fort va paralyser sa progression attendant que l'autre en faiblesse le rattrape.

- Réponse et solutions à la stagnation 

Afin d'éviter la stagnation en termes de performances et de développement musculaire, il est nécessaire de travailler l'ensemble du corps, chaque groupe musculaire et de n'en négliger aucun. Si vous ne progressez plus, rien ne sert de travailler avec acharnement le muscle qui vous intéresse, mais penchez-vous plutôt sur le pourquoi, travaillez avec intelligence, modifiez votre entraînement et respectez l'équilibre entre les différents groupes musculaires.

COMMENT Y REMÉDIER

Avant d'y remédier, il serait déjà important d'éviter ce déséquilibre ! Pour cela, il est tout d'abord nécessaire de connaître votre corps, connaître les différences morphologiques qui peuvent exister ( comme expliqué dans la première partie du dossier). De plus, il convient d'assimiler le fait que l'équilibre musculaire ne spécifie pas symétrie égale, équitable.

Selon Maxime St-Onge, titulaire d'un doctorat en science de l'activité physique, co-auteur de publications scientifiques (entre autres) : "l'équilibre musculaire se trouve dans les capacités et fonctions de chacun des muscles -. Chaque muscle doit s'inscrire dans une série de fonctions et de capacités et être en mesure de faire son travail. Le maillon le plus faible de la chaîne deviendra le facteur limitant, causant ainsi une forme de déséquilibre.
On parle du concept de symmorphose ( le corps se développe en fonction de la demande et chaque processus se développe en fonction d'un autre). Par exemple, si les muscles du dos occasionnent une instabilité au niveau de l'épaule, il est possible que le travail des pectoraux en soit affecté."

- L'isocinétisme

Une étude (notamment sur les épaules) a été menée sur le sujet, afin de savoir quels sont les moyens les plus efficaces en termes d'entrainement pour restaurer les déséquilibres musculaires. Elle a montré que l'exercice et le renforcement isocinétique serait une méthode très efficace pour modifier les rapports de force du muscle et corriger un déséquilibre ( dans l'étude, elle serait la meilleure méthode pour modifier les rapports de force du muscle de la coiffe des rotateurs de l'épaule).

L'exercice isocinétique, qu'il soit aidé d'une machine ou non, est un mouvement réalisé à vitesse constante dans le but de permettre à la force développée par le muscle de rester stable durant l'intégralité du mouvement.

L'exercice isocinétique à l'aide d'une machine va permettre de développer une force constante lors de toutes les phases du mouvement avec une force maximale du muscle sollicité ( ou du groupe musculaire) à chaque temps du mouvement sachant que la réalisation du mouvement (déplacement, direction, vitesse) reste constant quelle que soit la force de l'individu lors de l'effort. 

Les études se sont évidemment appuyées sur des résultats concrets grâce à l'utilisation de matériaux électroniques permettant de mesurer efficacement la force et la vitesse musculaire dans les cas de déficits musculaires. Les études montrent que ce type d'exercice est efficace pour développer et optimiser la force musculaire, la tonicité musculaire, pour éviter les courbatures et bénéficier d'une récupération rapide, mais l'est également en cas de blessures ( notamment de lésions musculaires) et donc en soins de rééducation. D'après les études récentes, les exercices isocinétiques à grandes vitesse angulaire (entre 90°.s-1  et

180°.s-1) seraient plus efficaces dans certains cas qu'à plus faible vitesse (entre 20°.s-1 et 90°.s-1 ). 

En revanche il n'existe pas de réels résultats pour les athlètes de très haut niveau, type haltérophiles en termes de gain musculaire.

N O S   H O R A I R E S

10H00- 21H30 EN SEMAINE / 9H30 - 13H30 LE SAMEDI 

 

FERMÉ LE DIMANCHE

T É L É P H O N E

E M A I L

05 59 52 91 02

25, PROMENADE DU PRINCE IMPÉRIAL 

64600 ANGLET 

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

©2020 FIT FIGHT CENTER    RÉALISATION : ALYSON